Smart Prosperity

#NouvelleApproche est
bonne pour l'environnement
et l'économie.

Chefs de file

Leader Profile

Megan Leslie

In a decade we could see Canada among the world leaders in an innovative economy that puts people first and builds inclusive communities that respect nature and live in harmony with nature.

Megan Leslie a débuté son mandat de présidente du Fonds mondial pour la nature Canada en décembre 2017 après près de deux ans dans l’organisation, tout d’abord en tant que consultante en gouvernance des océans, puis comme vice-présidente du programme Océans.

Avant de se joindre au WWF-Canada, elle a été députée à la Chambre des communes pour Halifax pendant huit ans, durant lesquelles elle a été chef adjointe de l’opposition, porte-parole en matière d’environnement et vice-présidente du Comité permanent de l'environnement et du développement durable au gouvernement fédéral.

À Ottawa, Megan Leslie a présenté une motion pour l’ajout des microbilles de plastique sur la liste des substances toxiques sous la Loi de la protection de l’environnement, et a présidé à son adoption à l’unanimité. Elle a également travaillé au-delà des lignes de parti afin d’accélérer l'adoption d’un projet de loi sur la création d’une réserve nationale pour l'île de Sable.

Megan est née et a grandi à Kirkland Lake, Ont., où au secondaire elle a organisé une manifestation contre l’installation d’une décharge de déchets toxiques dans sa ville natale, avec des affiches sur lesquelles était écrit « No, no. We won’t glow. » (« Non, non. Nous n’irradierons pas. »)

Après ses études à l’université et avant d’entrer en politique, elle a travaillé comme travailleuse juridique communautaire et a fait une présentation sur la question de la pauvreté énergétique lors de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques à Montréal en 2005.