Média | Top 5 des outils pour comprendre la protection de la nature  | Shareables


   

 

Cher Premier Ministre,

La nature abondante et variée du Canada est notre plus grand atout national. Protéger et gérer cet habitat naturel foisonnant est une responsabilité qui incombe à tous les Canadiens. C’est pour cette raison qu’en 2016, au lancement de l'initiative IntelliProspérité, nous avons défini la conservation et la valorisation de la nature comme l'une des cinq actions clés pour bâtir une économie plus forte et plus propre.

En tant que groupe diversifié de dirigeants du monde des affaires et de la société civile du Canada, nous vous félicitons, vous et votre gouvernement, de faire de réels progrès dans la coordination d'un effort national pour faire face au changement climatique. Nous vous encourageons à élaborer un programme tout aussi opportun pour soutenir la protection de la nature et de la biodiversité.

L’ampleur du patrimoine naturel du Canada est extraordinaire. Nos Grands Lacs et nos eaux intérieures contiennent 20 % de l'eau douce de surface du monde. Nous avons aussi 24 % des milieux humides, 25 % des forêts pluviales tempérées et près de 33 % de la forêt boréale du monde. Le Canada détient près du tiers du stock mondial de carbone terrestre – un élément essentiel dans la lutte contre le changement climatique.

Cette riche diversité d'habitats naturels est vitale pour plusieurs raisons : elle contribue d’une manière inestimable à la santé, au bien-être et à l'identité nationale des Canadiens; elle fait partie intégrante de la durabilité économique et culturelle des communautés autochtones, de leurs droits et de leur mode de vie; et elle fournit un habitat irremplaçable à des milliers d'espèces sauvages. Mais cette biodiversité est en péril. La moitié des espèces sauvages du Canada sont en déclin et les populations ont diminué en moyenne de 83 % depuis 1970. Nous pouvons – et devons – prendre des mesures pour enrayer ce déclin.

La conservation de la nature est également un investissement économique intelligent. Chaque année, les Canadiens consacrent plus de 40 milliards de dollars à des activités de plein air. Selon Statistique Canada, nos actifs en ressources naturelles valent à eux seuls environ 750 milliards de dollars. Et leur pleine valeur est beaucoup plus élevée, puisque la nature fournit des services écosystémiques vitaux comme la filtration de l'eau, la gestion des eaux pluviales, la séquestration du carbone et la pollinisation des cultures qui soutiennent les secteurs économiques et les collectivités aux quatre coins du pays.

Grâce à son riche patrimoine naturel, le Canada peut jouer un rôle de chef de file mondial en matière de conservation. Nos organisations respectives ont contribué directement à la protection de la nature de plusieurs façons : dons de permis d’exploration de pétrole et de gaz pour permettre la création d’aires protégées, acquisition de terres privées pour la conservation d’habitats et d’espèces sauvages, financement et gestion de travaux de conservation à grande échelle partout au Canada, adoption de programmes de certification et de meilleures pratiques de gestion des ressources naturelles… Et nous sommes prêts à faire plus.

Présentement, le moment est propice pour que le Canada redouble d'efforts pour conserver la nature, protéger les espèces sauvages menacées et pour respecter ses engagements internationaux en vertu de la Convention sur la diversité biologique – y compris la protection d'au moins 17 % de ses terres et de ses eaux intérieures et 10% de ses zones côtières et marines. Cela impliquera toute une gamme de mesures de conservation, allant de la science fondamentale et de l'engagement des citoyens, à la restauration de l'habitat, au travail d’intendance, et à la cogestion et la protection de terres. Cela nécessitera également des processus efficaces pour l'évaluation des impacts et la gestion des espèces en péril qui fournissent la certitude requise pour que le développement se fasse de façon responsable, opportune et durable.

Alors que le Canada célèbre ses 150 ans, le moment est tout indiqué pour que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux travaillent avec les communautés autochtones, le secteur privé, les philanthropes et la société civile pour contribuer à un investissement historique dans la conservation de nos habitats naturels, la protection des espèces en péril et du capital naturel qui est le fondement de notre santé, de notre richesse et de notre bien-être. Nous sommes prêts à contribuer à cet effort de toutes les manières possibles. Ensemble, en tant que Canadiens, défendons la nature.

Cordialement,

Meredith Adler, directrice générale, Student Energy

Dominic Barton, directeur général mondial, McKinsey & Company

Ross Beaty, président, Pan American Silver Corp; Président exécutif, Alterra Power Corp

John Coyne, vice-président, affaires juridiques et externes, avocat général, Unilever Canada

Michael Crothers, président, Shell Canada

Arlene Dickinson, directrice générale, Venture Communications

Richard P. Eno, chef de la direction, BioAmber

Stewart Elgie, coprésident de l'IntelliProspérité, professeur de droit et d'économie, Université d’Ottawa

Phil Fontaine, ancien chef national, l’Assemblée des Premières Nations

Greg Kiessling, président exécutif, Bullfrog Power, Up Capital Ltd.

John Lounds, président et chef de la direction, Conservation de la Nature Canada

David Miller, président et chef de la direction de WWF Canada et ancien maire de la ville de Toronto

Lorraine Mitchelmore, coprésidente de l'IntelliProspérité et ancien présidente directrice générale de Shell Canada

Merrell-Ann Phare, fondatrice et directrice générale, Centre autochtone de ressources environnementales

David Runnalls, président exécutif du conseil, Pembina Institute

Jean Simard, président et chef de la direction, Association de l’aluminium du Canada; Cofondateur et directeur, SWITCH

Vicky Sharpe, fondatrice et présidente-directrice générale, Technologies du développement durable Canada

Marcia M. Smith, vice-présidente principale, développement durable et affaires extérieures, Teck Resources

Merran Smith, directrice générale, Clean Energy Canada

Rick Smith, directeur général, Institut Broadbent

John Stackhouse, premier vice-président, bureau du président-directeur général, Banque Royale du Canada

Kirsten Tisdale, directrice associée, Services consultatifs gouvernementaux et du secteur public Colombie-Britannique, Ernst & Young

Scott Vaughan, président et chef de la direction, International Institute for Sustainable Development

Annette Verschuren, présidente et chef de la direction, NRStor; Coprésidente, IntelliProspérité

Rob Wesseling, président et chef de la direction, Groupe Co-operators limitée

Galen Weston, président et président exécutif du conseil, Loblaw Companies Ltd.

 

Média

Pour plus d'informations, s'il vous plaît, contacter : 

Eric Campbell
eric@smartprosperity.ca
613.462.3375
www.smartprosperity.ca